Censures du livre du hazon ich Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Avrad10



Messages: 18

MessagePosté le: Mar 14 Mai 2019, 22:55 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav,

Pouvez-vous me renseigner sur le pourquoi de la censure d'une partie du livre du hazon ich Emouna véBitahon (dans le perek alef lettre tét une partie est manquante ; et le perek guimel les lettres Kaf hét et Kaf tét n'apparaissent pas du tout) ? Et qui s'en est chargé ?
Y a-t-il un moyen de retrouver ces parties ?

Cordialement
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3770

MessagePosté le: Mer 15 Mai 2019, 1:19 Répondre en citantRevenir en haut

Citation:
Pouvez-vous me renseigner sur le pourquoi de la censure d'une partie du livre du hazon ich Emouna véBitahon (dans le perek alef lettre tét une partie est manquante ; et le perek guimel les lettres Kaf hét et Kaf tét n'apparaissent pas du tout) ? Et qui s'en est chargé ?


Deux de ces trois parties (Perek 3 §28 et 29) sont censurées car le ‘Hazon Ish y critique le « mouvement du moussar ».

Je ne devrais peut-être pas vous le dévoiler car si ces parties ont été censurées c’est certainement pour qu’elles restent inconnues, mais cette attitude m’insupporte et je trouve hautement prétentieux de la part des censeurs de se permettre de museler le ‘Hazon Ish qu’ils ont l’outrecuidance de présenter comme un grand maître qu’ils vénéreraient.
Ce n’est pas ainsi qu’on vénère (mais qu’on énerve les honnêtes gens) !
S’ils respectaient le ‘Hazon Ish , ils ne se permettraient pas de censurer ses dires.

Et de manière plus générale, je n’aime pas cette tendance à censurer tout ce qui ne plait pas, nous ne sommes pas là pour jouer, nous nous devons d’affronter la vie réelle et si un rabbin professe des idées qui nous dérangent, à nous de nous remettre en question, soit sur notre position contrariée par ce rabbin, soit sur notre admiration inconditionnelle pour ce rabbin.

La censure est un aveu de faiblesse et l’arme du Yetser Hara pour nous laisser végéter dans la bêtise.

[Précisément aujourd’hui, j’ai travaillé sur un responsum censuré du Ben Ish ‘Haï et ça m’a rappelé des souvenirs de yeshiva où Rav Shakh avait été censuré, ainsi que rav Nissim Karélits , et d’autres.
En terminant, je tombe sur votre question. Voilà pourquoi je suis agacé par ces bigots qui se permettent d’effacer les écrits qu’ils ne comprennent pas en prétendant agir pour le bien.]

L’opposition du ‘Hazon Ish au « mouvement du moussar » a aussi été censurée ailleurs ; dans le Péèr Hador (I, p.250 et suivantes) il y a un passage sur l’opposition du ‘Hazon Ish au « Baalei Moussar » qui a été revisité et reformulé à partir de la seconde édition du livre.

Lorsque le Emouna Oubita’hon a vu le jour en 1954, il a eu un impact dans les Yeshivot sur la relation au Moussar, on y percevait une opposition nette. A tel point que Rav B.Y. Zilber a publié un livre « Torat Hayira » http://hebrewbooks.org/pdfpager.aspx?req=35864&pgnum=1 qui vient concilier la position du ‘Hazon ish avec celles des Baalei Moussar.
Voir encore Lev Eliahou (III, p.129), Poulmous Hamoussar (p.308) et Ha’hazon Ish (B. Brown) (p.38).

Quant à la première partie que vous mentionnez (Perek 1 §9) , vous n’indiquez pas d’où vous savez que le texte a été censuré, ça ne saute pas aux yeux, mais c’est vrai : ce paragraphe a été écourté.
Il y parlait de l’origine de D., ou : comment D. peut-il exister sans avoir été créé ?
Sujet qui a certainement été jugé trop osé ou trop « dangereux » par ceux qui savent mieux que leur Rav ce qui doit être dit et ce qui doit être caché.

(Il est vrai que certains veulent dire que le ‘Hazon Ish n’aurait pas écrit le recueil Emouna Oubita’hon pour être imprimé, ça serait un texte personnel… A mon sens, ce n’est pas du tout ce qui ressort de la lecture de cet ouvrage.)


Mais puisque vous traquez les censures dans le texte du Emouna Oubita’hon , laissez-moi vous indiquer un passage supplémentaire :
En fin de Perek 6 (qui est bien court), on trouve une note indiquant que nous n’avons pas mérité la fin de ce chapitre.
Note qui est souvent comprise comme indiquant la perte du manuscrit ou le décès subit de l’auteur.
Mais il se dit dans les milieux avertis que ce passage a aussi été victime de la censure, pour le coup, car il était trop virulent contre les ‘Hassidim.


Citation:
Y a-t-il un moyen de retrouver ces parties ?

Vous demandez si l'on peut retrouver ces parties censurées. Oui, certains de ces passages existent ; les deux chapitres liés au Moussar sont « trouvables », si vous le souhaitez, je peux essayer de les copier ici sur Techouvot.


Pour le passage sur l’origine de D., vous le trouverez dans les livres ‘Hazon Ish (tome Taharot, Daf 300a) , bizarrement, la censure s’est faite en deux temps, les autres passages y ont été retirés, mais pas celui-ci.

Et enfin pour le passage en fin de Perek 6 , je ne l’ai jamais vu, je ne sais pas s’il existe.

Il est déjà tard et je n'ai pas encore fini ma "journée", je ne prends donc pas le temps de me relire, s'il y a des fautes, il suffira de les censurer :)
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum