femmes et echete 'hayl et kol beïsha Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
jacob cohen



Messages: 40

MessagePosté le: Ven 29 Mai 2015, 8:31 Répondre en citantRevenir en haut

bonjour
je voudrais savoir si l'habitude de dire echete hayl et chalom alehem le soir de chabbat
est aussi pour les femmes car de ce que je vois ca n'est pas le cas

pourquoi ?
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Dim 12 Juillet 2015, 22:02 Répondre en citantRevenir en haut

Votre preuve (" de ce que je vois ça n'est pas le cas ") n'a de sens que si vous avez vérifié cela dans plusieurs familles, car si c'est uniquement chez vous que la femme ne chante pas, ça ne prouve rien concernant les autres.

Or, si vous basez votre preuve sur une constatation dans plusieurs familles, elle n'indique rien non plus car il est probable (et souhaitable) que les femmes ne chantent pas en présence d'étranger, c'est prohibé par la halakha, vous devez certainement le savoir. Donc ces femmes chantent peut-être mais lorsque vous êtes absent.

Ainsi, votre argument ne tient pas la route "mima nafshakh".

J'ajouterais encore que si l'on comprend le Eshet 'Hayil comme un hymne à la femme, comme les louanges de l'épouse parfaite, il est assez compréhensible que la femme n'y participe pas, c'est au mari et aux enfants qu'il revient de chanter cet hymne, la concernée se contentera d'écouter fièrement.

De plus, il y a des périodes où la femme ne peut pas chanter, même en présence de son mari et cela vaut aussi pour Shalom Aleikhem.

Toujours est-il que je suis persuadé qu'il doit y avoir des femmes qui chantent Shalom Aleikhem ET Eshet 'Hayil.
Ahava9



Messages: 17

MessagePosté le: Mer 15 Juillet 2015, 10:28 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour,
Suite à votre réponse, il s'avère qu'à la maison et depuis le décès de mon père c'est moi qui fait le kiddouch pendant chabbat (et les fêtes) Je ne suis pas mariée et je vis avec ma mère
Il est vrai qu'avant le kiddouch je continue ce que mon père faisait à savoir Shalom Aleikhem et Eshet 'Hayil.
Faut il arrêter et faire que le kiddouch ?

D'avance merci de votre réponse

Myriam
jacob cohen



Messages: 40

MessagePosté le: Ven 17 Juillet 2015, 8:27 Répondre en citantRevenir en haut

il n'est pas facile d'etre toute sa vie limite par l'accomplissement des mitsvot,de devoir etudier des qu'on a du temps libre (voir yoma 19b avant la michna ainsi que le choulhan arou'h siman 156 et le michna beroura seif qatan 2),il nest pas toujours simpa de devoir toujours se lever tot le matin pour ne pas rater le zman de kriat chema et il n'est pas non plus facile de devoir continuellement controler son regard,ses oreilles,ses penses et sa bouche afin de ne transgresser aucun interdiction,etc...
je sais bien que tout ce travail nous donnera le droit a une recompense mais je ne pense pas pour autant que le terme 'noam' doive etre utilise ici...a mon avis ca ne lest pas...
jacob cohen



Messages: 40

MessagePosté le: Ven 17 Juillet 2015, 8:36 Répondre en citantRevenir en haut

merci...mais ma question a ete pose car je savais qui lya dotre signification a ce echet 'hayl et pas simplement pour la femme (sinon pourquoi on le dit dans les yechivot)...donc selon cette autre signification celles ci aussi devrait le dire qand il est possible de le faire de leur cote
(par rapport au din dune femme nida le rav ovadya yossef dans taharat habayt siman 12 seif 29 le permet)
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Ven 17 Juillet 2015, 12:14 Répondre en citantRevenir en haut

A Ahava9:

aucun problème à ce que vous continuiez à chanter Eshet 'Hayil (et Shalom Aleikhem).

Au contraire, votre mère le mérite certainement et en a bien besoin, une fille peut aussi chanter les louanges de sa mère.

De toute façon, il y a un minhag de réciter ces psoukim (fin de Mishlei), on peut le faire même s'il n'y a pas de femme à la maison, même si on est un homme célibataire seul (dans l'espoir de trouver une eshet 'hayil).

La vérité est qu'on peut même réciter ces versets en semaine, ou encore y voir une autre intention que "la femme".
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Ven 17 Juillet 2015, 12:15 Répondre en citantRevenir en haut

A Jacob Cohen 1 :

Je ne comprenais pas du tout votre message, mais en arrivant vers sa fin où vous mentionnez l'idée de "Noam", je crois que vous vouliez poster ce message ailleurs, sur le sujet qui doit s'appeler Darkei Noam ou quelque chose comme ça.
Retrouvez ce sujet et postez-y votre message, merci.


A Jacob Cohen 2 :


En effet, il y a d'autre "significations" à Eshet 'hayil, disons que l'explication simple reste la même, mais on peut y voir une parabole pour parler d'autre chose que la femme.
C'est ce que j'écrivais plus haut à Ahava9 : "y voir une autre intention que "la femme"."
Voir le Ralbag et d'autres mefarshim sur le début de Eshet 'Hayil (Mishlei 31, 10) .

Vous le prouvez en écrivant:
Citation:
sinon pourquoi on le dit dans les yechivot

mais sachez qu'on ne le dit pas dans toutes les yeshivot en fait.
à Ponovez on ne dit pas Shalom Aleikhem non plus d'ailleurs, directement le kidoush. (mais il faut dire qu'on n'y chante pas non plus de zmirot durant toute la seouda)

Quant à ce que vous écrivez:
Citation:
par rapport au din dune femme nida le rav ovadya yossef dans taharat habayt siman 12 seif 29 le permet

je ne possède pas le Taharat Habayit pour voir sur quel principe il s'appuie, mais je connais une idée qui soutient que les parties qualifiables de "liturgiques" ne sauraient être concernées par les lois de kol beïsha.
Ce qui est très discuté, bien entendu.
Le 'Hemdat Moshé permet d'écouter sa femme nida chanter, mais la majorité des poskim ne suivent pas cet avis.

cf. Pit'hei tshouva (Y"D §195, 10) qui se le demande et reste en Tsarikh iyoun.

Igrot Moshé (Y"D II, §75) qui est ma'hmir

cf. Ben Ish 'Haï (II, Tsav §25) duquel on voit qu'il faut éviter

Aroukh Hashoul'han (Y"D §195, 23) ma'hmir

Kitsour S.A. (§153, 10) idem

Le'hem vessimla (§195, 20) bis

Cf. Toafot Reèm (§26, 130) bis repetita

Shevet Halévy (III, §181) -et (V, §197, 4) explicitement sur les zmirot de shabbat et même si sa voix est mêlée à d'autres.

Shiourei Shevet Halévy (§195, 6, 2) qui reprend la même 'houmra

Badei Hashoul'han (§195, sk.119) qui interdit aussi pour les zmirot shabbat.

Bref, j'en passe encore beaucoup, tout ça pour dire que même si ROY le permet, il est toujours possible que les familles chez qui vous étiez préféraient s'en tenir à l'avis rigoureux préconisé par tous ces poskim.
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum