RAV HAIM TSVI ROZENBERG Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Mar 12 Février 2019, 20:55 Répondre en citantRevenir en haut

C’est avec tristesse et l’esprit encore terriblement bouleversé de la nouvelle que j’annonce ici le décès prématuré du Gaon Rav ‘Haim Tsvi Rozenberg survenu hier après-midi, le lundi 6 Adar Alef 5779, la Levaya est partie de Paris ce matin (7 Adar) à 9h et se termine ce soir -en ce moment- à Peta’h Tikva.

J’entretenais une relation de Limoud très particulière avec ce Rav à la connaissance aussi vaste que percutante de toute la Torah, absolument irremplaçable, je ne vois pas qui ferait le poids.

Pour moi ainsi que pour toute la communauté française pratiquante, c’est une perte inestimable au sens propre -même si je doute que grand monde soit en mesure de s’en rendre réellement compte -hélas.

Une soirée de Hespédim est annoncée au CENTRE ALEF au 8 rue Boutard à Neuilly sur Seine ( nouvelle adresse) , CE JEUDI 14 FEVRIER 2019 à 20h30.

J’y prendrai la parole bez’’h parmi d’autres orateurs dont je ne connais pas encore les noms. Dès que j’en sais plus, bli neder, je le poste ici.
ומחה ה' אלוקים דמעה מעל כל פנים
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Mer 13 Février 2019, 21:35 Répondre en citantRevenir en haut

Voici la suite des informations:

à 20h15 : Maariv.

à 20h 30 début des Hespedim, il y a 4 orateurs prévus (dans le désordre):

Rav Elie Lemmel

Rav Elie Haouzi

Rav Ariel Gay

et moi-même.

Si j'ai bien compris, c'est rav Lemmel qui ouvrira, ou Rav Haouzi.
Je devrais passer en 3ème position et être suivi de rav Gay.
Comme je n'ai aucune idée de la durée de chaque intervention, je n'ai pas d'informations très précises à donner sur le déroulement...
J'imagine qu'il est logique de supposer que chaque intervention durera entre 25 et 45 minutes.

MERCI DE DIFFUSER CETTE INFORMATION ,c'est dans moins de 24 heures...

il m'apparaît important que le Tsibour fasse un effort particulier pour le Kavod du Rav Rozenberg Zatsal. Que ceux qui peuvent se déplacer pour venir aux Hespedim et faire du Kavod au Rav, n'hésitent pas à le faire!
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Ven 15 Février 2019, 13:12 Répondre en citantRevenir en haut

Chers amis,
bravo pour votre mobilisation en l'honneur de la Torah !

Le Centre Alef affichait salle comble et certains se tenaient debout à l'entrée pour écouter les Hespedim sur le rav Rozenberg.

Il y a eu des intervenants de dernière minute qui n'étaient pas prévus au départ, en plus des 4 prévus et annoncés il y a aussi eu les RABBANIM Erlich, Temstet et Benchétrit.

Bien que n'ayant pas été prévus à l'origine, ces trois hespedim étaient forts intéressants. Les deux derniers comportaient aussi plusieurs anecdotes enrichissantes sur le rav Rozenberg.

L'ensemble des hespedim est disponible sur le site d'Alef ici:
https://www.centre-alef.fr/hespedims-de-rav-rozenberg/
(pour ma part, j'ai été long, dans les 3/4 d'heure)

Les horaires de Tfilot aux Shiva (dans l'appartement du Rav) se trouvent sur le site Ahavatorah et la fin des Shiva se déroulera lundi soir à la Rashi Schule (voir détails sur le site du rav Rozenberg).

Enfin, à la demande de la famille:
Que ceux qui ont une histoire ou une anecdote à raconter au sujet du rav Rozenberg, veuillent bien la mettre par écrit en détail et l'envoyer à cette adresse mail:
toratnissim@gmail.com
webmaster



Messages: 131

MessagePosté le: Ven 15 Février 2019, 15:20 Répondre en citantRevenir en haut

Voici le Hesped mis sur notre site CHiourim.com
http://www.chiourim.com/hommage-au-rav-haim-tsvi-rozenberg-zatsal/
Hommage au Rav ‘Haïm Tsvi Rozenberg Zatsal

Le décès précoce du Rav ‘Haïm Tsvi Rozenberg Chlita plonge la communauté parisienne et ses nombreux élèves dispersés dans divers pays, dans une profonde tristesse. Agé à peine de 64 ans, il a rendu son âme ce lundi soir, à la suite d’un AVC. Rav Rozenberg Zatsal occupait le poste de Rav à « Rashi Shoul » mais son influence s’étendait bien au-delà de sa communauté ou de ses proches, tant par sa Torah, par son ‘Hessed que par cette image marquante du Talmid ‘Hakham qu’il était. Comme nous le confirme son fils Yossef : « c’était un Gadol ! Il ne vivait que pour les autres. Il était en quête perpétuelle de Tsédakka et de ‘Hessed. Aujourd’hui, ce sont des centaines, voire des milliers de personnes qui perdent leur père spirituel, ce père qui se tenait toujours aux côtés de chacun et que personne ne pourra remplacer ! »

Une Torah vivante

Originaire de Péta’h Tikva, il a étudié dans de prestigieuses Yéchivot d’Erets Israël, dont celle de ‘Hévron. Doté d’un esprit de génie, d’une mémoire exceptionnelle et tout en faisant preuve d’une assiduité exemplaire, il a pu finir, pour la première fois, l’étude complète du Chass à 16 ans. Cette profonde Ahavat Hatorah et cet investissement dans l’étude avec enthousiasme l’ont accompagné tout au long de sa vie. Et le Rav Yossef Nabet de témoigner : « Rav Rozenberg ne quittait jamais sa Guemara et ne pouvait concevoir donner son célèbre cours de Daf Hayomi sans y avoir passé près de 4 heures pour le préparer…Il connaissait le Talmud Babli et le Talmud Yéroushalmi dans ses moindres recoins. « Il faut bosser », était sa devise : il révisait sans cesse pour ne rien oublier. Il se souvenait aussi bien des cours qu’il donnait (pour veiller à ne pas se répéter d’une année à l’autre, notamment dans ses cours de Paracha) que des questions posées par chacun de ses élèves ».

Dévoué pour sauver des âmes

Marseille, Anvers puis Paris

Jeune Avrekh, il a étudié au Collel ‘Hazon Ich de Bné Brak. Là, le Grand Rabbin Sitruk Zatsal l’a rapidement repéré pour le convaincre de venir à Marseille et lui confier une précieuse mission : la charge d’un nouveau projet, jusque-là inexistant en France, l’ouverture d’une Yéchiva Ketana. Ainsi, à l’initiative du Rav Philippe Kohn Zatsal et du Rav Yossef ‘Haïm Sitruk Zatsal, la première Yéchiva Ketana de France a ouvert ses portes à Marseille avec, à sa tête, le Rav ‘Haïm Tsvi Rozenberg Zatsal. Il n’avait que 26 ans mais a réussi à encadrer ces jeunes adolescents, à leur transmettre le goût de l’étude et à leur inculquer un amour de la Torah pour le restant de leur vie. A travers cette petite structure, le Rav Rozenberg Zatsal a, directement ou indirectement, tracé la voie à de nombreux jeunes français en leur donnant accès au monde des prestigieuses Yéchivot, tel que nous le rapporte l’un de ses anciens élèves, Rav Dov Roth-Lumbroso Chlita. Le Rav Rozenberg Zatsal a gardé contact avec la majorité de ses élèves et a continué à les guider dans leur projet de vie avec lucidité et clarté.

Après avoir passé quelques années à Marseille, le Rav Rozenberg Zatsal s’est installé à Anvers où il a assuré la direction de l’école Yéssodé Hatorah. Paris fut sa prochaine destination. Dispensant des cours de haut niveau à la synagogue de la rue Cadet puis à « Rachi Shoul », « Rav Rozenberg Zatsal était avant tout l’adresse du Daat Torah. Prêtant une oreille attentive à chacun, il accordait de l’importance à tous les problèmes qu’on lui soumettait avant d’exposer des solutions pertinentes. Avec modestie, calme et sérénité, il se rendait disponible pour le Tsibbour à toute heure du jour ou de la nuit. Malgré son programme surchargé, il consacrait 1 heure par jour au service Allo Rav.

… et sauver des vies !

Après avoir été frappé par la maladie il y a une vingtaine d’années, Rav Rozenberg Zatsal s’est lié d’amitié avec le Rav Firer (directeur de l’association Ezra Lamarpé). Peu à peu, il est officieusement devenu son émissaire en France, voire en Europe. Prenant en charge les malades d’Israël qui venaient se faire opérer ou suivre des traitements en France, il ne lésait aucun détail. Il entourait les malades et leurs proches avec un dévouement sans bornes. Il les orientait vers les professionnels de santé, se souciait de la prise en charge des soins médicaux, de leur assurer un transport, un logement, des repas, …. Véritable homme d’action, il intervenait avec une rapidité et une efficacité remarquables et a ainsi pu littéralement sauver des vies !

Rav Rozenberg Zatsal restera le modèle par excellence du Talmid ‘Hakham ayant su allier, au plus haut point, l’amour de la Torah et l’amour du prochain avec une Méssirout Néfech inégalable. Puisse -t-il, de Là-Haut, plaider en faveur de tout le Am Israël !

Téhi Nafcho Tseroura Bitsror Ha’haïm

Yokheved Levy

En partenariat avec le journal haguesher.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Sam 16 Février 2019, 20:52 Répondre en citantRevenir en haut

Je diffuse cette information qu'on m'a envoyée:

Soirée des Hespedim du Rav HaGaon Rav Haïm Tzvi ROZENBERG zatsal,
lundi 18 février 2019
à 20 heures, dans les salons « Docks Eiffel »
,
45 avenue Victor Hugo
Bat 282,
93300 Aubervilliers.

De nombreux Rabanims prendront la parole pour les hespedim et nous donner à tous le Hizouk nécessaire pour se relever après cette lourde perte.

Votre présence est importante pour honorer sa mémoire et la famille.

Kavod Gadol assou lo bemoto
verna



Messages: 31

MessagePosté le: Dim 17 Février 2019, 21:29 Répondre en citantRevenir en haut

Je me permets de poster ici un témoignage sur le Rav, que j'ai également envoyé à l'adresse indiquée. Kol touv

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris que Rav Rozenberg nous a quitté, il nous laisse seuls, mais à imaginer le salaire qu'il reçoit à présent là haut, dans la yeshiva de nos plus prestigieux sages, je suis certain que lui, va bien.

Je n'ai jamais rencontré le Rav.

Il y'a une dizaine d'années, j'ai commencé à vouloir me mettre au daf hayomi, et en cherchant sur internet des cours audio j'ai pris la bonne habitude d'étudier ma page de guémara quotidienne, via les cours d'un Rav. Ce n'est que plusieurs mois après avoir commencé que je suis tombé sur le site du Rav Rozenberg, et me suis laissé aller à écouter l'un de ses cours. Voix rauque, accent israélien prononcé, déjà tout un programme, l'ambiance et le ton sont donnés. Quelques minutes m'ont suffi pour etre séduit par son style, son érudition et son humour. Au terme de ce premier contact audio, j'étais comblé mais aussi fasciné qu'il existe, en France, un Rav aussi intelligent, puissant, qui avait le talmud déroulé devant ses yeux...

Une chose en amenant une autre, je ne me privais pas non plus d'écouter ses cours sur la paracha, son fameux faible pour le mégalé amoukot, les gematriot, et les sefirot, tout en soutenant toujours en guise d'introduction que lui ne comprenait rien à toutes ces notions cabbalistiques. Sa modestie, c'était ca en fait qui m'avait séduit, il était une encyclopédie vivante mais lorsqu'un élève l'interrompait pour lui demander quelle était la halakha pratique dans le cas traité, il répondait " ca je ne sais pas, il faut demander à un Rav...". Comme moché rabbénou, il se caractérisait par une humilité qui transparaissait dans toutes ses prises de positions. L'accent israelien, ashkenaze, me transportait de Paris vers les baté midrash de Bnei Brak, les mots, "mench", "yid", "briskerov" qu'il affectionnait tant ont commencé à toucher mon coeur de juif séfarade. En fait tout simplement, ce Rav avait tout. Lorsque j'ai parlé de lui à mes enfants ce chabat, attablés à notre table, à Bnei Brak, je leur ai dit que je pense qu'il faisait partie des plus grands tsadikim du monde, et je le ressens très fort.

Sa facon d'amener de la profondeur, de la gravité, de l'amplitude à chaque sujet, sa capacité à jongler entre Tossfot, et les aharonim, ou encore à dire parfois " je ne sais pas", "il faut vérifier", à toujours marquer le yortzeit de rabbanim parfois inconnus du grand public, et de dévoiler une partie de leur enseignement, c'était tout ca le rav Rozenberg...

Son humour, et son sourire en coin, lorsque dans un cours à l'approche de l'été il s'étonnait de voir que "certaines personnes préparent leurs vacances avec toutes les houmrotes : ils font des bedikot yessodiyot pour vérifier la qualité de l'hotel, sa situation géographique , demandent tous les détails etc... Halevaye que nous puissions faire de meme pour faire notre bilan personnel et nous préparer à Eloul" disait-il avec un mélange d'humour et de déception;

Il passait parfois 15 minutes à expliquer un point de guemara, puis enchainait ensuite 4 à 5 lignes parfois sans traduire, comme s'il nous disait "allez, bosse un peu toi aussi", "il faut learner"... Comme la guémara qui laisse parfois au ben tora le soin de comprendre sans tout lui dévoiler il avait ce doigté de délivrer son enseignement à posologie nécessaire et suffisante, sans digérer le daf à notre place, mais en mettant un point d'honneur à nous montrer que tout n'était pas si facile que le pchat le laissait entendre.
Depuis quelques années je vis à Bnei Brak, et je peux dire que le Rav Rozenberg, sans jamais l'avoir rencontré, m'a profondément touché, marqué, bousculé. Il m'a montré le niveau d'érudition que l'on peut atteindre, la profonde humilité à avoir face aux textes, la beauté d'un tossfot, la navigation dans l'océan de la tora, l'amour de la précision, en d'autres termes il m'a fait aimer la Tora.

Il a rendu fier tout ben tora de pouvoir dire "j'étudie le daf hayomi, ..le daf hayomi du rav Rozenberg...."
Sa voix si particulière m'a accompagné durant des années, et elle retentit encore dans mon esprit.

J'ai retranscris de nombreux de ses cours sur la paracha dont je me délecte, gilgoulim, Arizal, mégalé amoukot, lien entre le daf hayomi et la paracha, un cheminement incroyable dans toutes nos sources, avec une aisance déconcertante, que je distille parfois à mes enfants ou mes proches.

Je l'imagine là haut, avec le Briskerov, le hazon Ish, les baalé tossfot, rashi, le mégalé amoukot et je me dis qu'ils ont bien de la chance d'avoir avec eux le Rav Rozenberg... Que son souvenir soit une bénédiction pour nous tous;
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Mer 20 Février 2019, 23:41 Répondre en citantRevenir en haut

Plusieurs personnes m’ont demandé ce que je voulais dire dans mon Hesped sur Rav Rozenberg en disant que « personne en France ne peut vraiment le remplacer, que je ne vois pas qui ferait le poids etc. »

On m’a demandé si c’est en bekiout ou en iyoun et d’autres questions similaires.

Au début je répondais (la même chose) à chacun, à présent je publie ma réponse car cette même question me revient fréquemment.

C’est une bonne chose, ça veut dire que mon auditoire ne me soupçonne pas d’avoir exagéré les Shva’him du Niftar, ce que je craignais.
Je suis donc satisfait de voir que l’on m’a pris au sérieux, car c’était bien le cas.

Je viens donc m’expliquer sur mes dires : mon intention était vis-à-vis de la bekiout, ou disons « des connaissances toraïques générales ».

Pour ce qui est du Iyoun, il y a B’’H d’autres Rabbanim, Lo Alman Israel (même si chacun à sa touche personnelle et sa façon de décortiquer et d’analyser un texte et Rav Rozenberg avait son analyse basée sur son intelligence vive et aussi sur sa très vaste Bekiout).

Par contre en matière de connaissances toraïques générales, je ne vois pas qui pourrait nous remplacer Rav Rozenberg en France.

Il y a certes un deuxième très grand Baki en la personne du Rav Shmouel Akiva Schlesinger de Strasbourg, ceux qui ne le connaissent que pour son édition corrigée du Aroukh devraient aussi jeter un œil sur son Assirit Haeifa (commentaire sur le Min’hat ‘Hinoukh ) imprimé avec ‘Hanokh Lanaar (sur le 'Hinoukh ).

Malgré tout, je ne vois pas en lui un remplaçant de Rav Rozenberg car il n’a pas sa disponibilité pour l’enseignement. En langage rabbinique je dirai que Rav Schlesinger est un « Rouv » tandis que Rav Rozenberg était un « Rosh Yeshiva ».

Un Rouv (-prononciation ‘hassidique du terme Rav) s’occupe des mariages, des divorces, de la rédaction du Guet, des conversions, de la Kashrout, des affaires communautaires, de vente du ‘Hamets et éventuellement d’écrire ses ‘Hidoushim et ses Tshouvot.
Tandis qu’un Rosh Yeshiva -même s’il lui arrivera parfois de se charger de tâches similaires- s’investit surtout dans l’enseignement et la transmission de la Torah.

Vous ne trouverez pas des enregistrements de Shiourim de rav Schlesinger du même genre que ceux de Rav Rozenberg , de la même manière que Rav Rozenberg ne se chargeait pas des conversions, ni des Guitin, ni de Hashga’ha sur la Kashrout de produits alimentaires et de manière générale ne remplissait pas le rôle d’un rabbin halakhique.
Souvent lorsqu’on lui demandait en plein cours quelle était la halakha sur le sujet évoqué dans la Souguia, il repoussait la question en disant « il faut demander à un Rav ».

[Note : certains croyaient comprendre que par crise de modestie il voulait par-là s’exclure du statut de Rav, comme s’il n’était qu’un simple juif.
C’est faux.
Rav Rozenberg n’était pas un hypocrite et il savait très bien qu’il était un Rav Talmid ‘Hakham.
Quand il disait « il faut demander à un rav » il voulait dire : il faut demander à un Rav qui s’inscrit dans le registre « Rav communautaire », « Rav qui s’occupe de Halakha pratique », et non à un Rav enseignant qu’il était.

Bien entendu Rav Rozenberg était capable d’indiquer la Halakha pratique telle qu’indiquée dans les Sfarim, mais il ne s’aventurait pas à le faire lorsque cela relevait d’un Psak non arrêté.
Surtout en plein cours de Gmara où s’égarer dans une recherche de Psak pourrait faire perdre le fil. Son job c’était de transmettre la Torah.]

Donc, oui, rav Schlesinger est aussi un monument en connaissances générales, avec tout le charme d’un authentique Rouv comme on en fait de moins en moins.
Lui aussi, comme Rav Rozenberg , peut raconter des tas de choses et donner des tas d’informations sur la vie des Rabbanim, incluant les dynasties ‘hassidiques, lui aussi a lu énormément de Sfarim et connait énormément de Torah.

Mais il ne remplace pas rav Rozenberg en cela qu’il n’est pas un « Rosh Yeshiva » dans l’âme (de la même manière que rav Rozenberg n’aurait pas remplacé un rav Schlesinger ).

Avez-vous déjà écouté des Shiourim de Gmara du rav Schlesinger ?
Moi, non.
Je ne doute pas qu’il soit capable d’en donner et des biens meilleurs que les miens et que ceux de tous ceux que vous pourriez trouver, toutefois, il ne s’investit pas (outre mesure) dans cette branche.

Un Rouv vit « au-dessus » de son peuple et veille sur eux, alors qu’un Rosh Yeshiva vit parmi son peuple et leur enseigne la Torah.
Chacun son job.

Voilà, comme je ne peux pas prédire les mauvaises compréhensions que pourraient avoir certains en lisant ces lignes, je précise encore qu’il n’y a là aucun jugement de valeur ni aucune appréciation négative sur l’un de ces deux rabbins –‘has veshalom.

Je dis juste que Rav Rozenberg est une perte irremplaçable car je ne vois pas qui aurait autant de connaissances en Torah parmi les enseignants de Torah en France.


Dernière édition par Rav Binyamin Wattenberg le Jeu 28 Février 2019, 19:17; édité 1 fois
Ma



Messages: 27

MessagePosté le: Sam 23 Février 2019, 21:52 Répondre en citantRevenir en haut

Pour reconcillier tout le monde, il est interessant de noter que le père de Rav Rosenberg était chaliah tsibour dans la Shoul du pere de Rav Shlezinger avant la shoa dans la ville de Eisenshtat.
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Ven 08 Mars 2019, 10:49 Répondre en citantRevenir en haut

Je ne peux pas confirmer cette information (car je l'ignore) (le père de Rav Rozenberg était 'Hazan à Eisenstadt en Autriche ??), mais je vous serai reconnaissant d'indiquer votre source.
Vous tenez ça de la famille Rozenberg?
Rav Binyamin Wattenberg




Messages: 3808

MessagePosté le: Ven 08 Mars 2019, 10:49 Répondre en citantRevenir en haut

A la demande des organisateurs, je viens clarifier une information:

Les HESPEDIM pour les Shloshim de Rav Rozenberg auront bien lieu CE DIMANCHE 10 Mars 2019 à 19H aux Docks Haussmann, à Aubervilliers.
(si vous avez vu un autre horaire et/ou une autre date, c'est concernant la soirée en Israël)

Sont annoncés les intervenants suivants:

Rav Rottenberg

Rav Schlesinger de Strasbourg

Rav Pewzner

et le fils du Rav Rozenberg


[et éventuellement Rav Pinto qui n'a pas encore confirmé].

Aucun doute à mes yeux que la présence de chacun à cet événement participe et contribue à un Kidoush Hashem et au Kvod Hatorah -en plus de constituer un Ni'houm Aveilim pour la veuve et la famille.
'Hazak Veémats !
Ma



Messages: 27

MessagePosté le: Ven 08 Mars 2019, 11:03 Répondre en citantRevenir en haut

Mes sources sont les deux kéli richon , rav Shlezinger , et rav Rosenberg...
reouvenb



Messages: 72

MessagePosté le: Ven 08 Mars 2019, 12:53 Répondre en citantRevenir en haut

Bonjour Rav,

Pour éviter les confusions, est ce que vous confirmez l'heure ?

Car dans le mail du 28 février de contact@ahavatorah, il y avait ceci :

Soirée des Chelochim le Dimanche 10 mars
La RASHI CHOULE & la famille ROZENBERG
organisent une Soirée de Hespedim
à l'occasion des Chelochim de notre Maître
HaRav HaGaon Haïm Tzvi ROZENBERG zatsal

le Dimanche 10 Mars 2019 à 20 heures
dans les Salons ""DOCKS HAUSSMAN"
45 avenue Victor Hugo, 93300 Aubervilliers.
De nombreux Rabanim qui n'ont pas eu l'occasion de s'exprimer prendront la parole.
Merci à chacun de témoigner par sa présence fidélité à notre Rav et réconfort envers la famille.
Ezrat nachim

Chabath Chalom
reouvenb



Messages: 72

MessagePosté le: Ven 08 Mars 2019, 14:29 Répondre en citantRevenir en haut

Au temps (ou au temps) pour moi cela vient d'être corrigé 19h.
webmaster



Messages: 131

MessagePosté le: Lun 11 Mars 2019, 16:20 Répondre en citantRevenir en haut

Sur notre site Chiourim.com, nous avons mis des témoignages des élèves du Rav Haim Tsvi Rozenberg Zal.
Voici le lien pour y accéder:
http://www.chiourim.com/hespedim-du-rav-haim-tsvi-rozenberg-zal/
MTEMSTET



Messages: 1

MessagePosté le: Mer 13 Mars 2019, 17:55 Répondre en citantRevenir en haut

POUR EISENSTADT JE NE CROIS PAS CAR LE PERE DU RAV ROZENBERG A QUITTE TRES JEUNE L'AUTRICHE, PLUS EXACTEMENT LE JOUR OU HITLER IMACH CHEMO EST RENTRE A VIENNE C EST A DIRE EN 1936
MAIS PAR CONTRE JE PEUX VOUS DIRE , ET JE LE TIENS DE LA BOUCHE DU RAV ROZENBERG, QUE LORQU IL ETAIT ENFANT LE RAV ROZENBERG PRIAIT AVAIT SON PERE DANS LA SYNAGOGUE A TEL AVIV DU PERE DU RAV SCHLESINGER QUI ETAIT LE AV BEIT DIN DE TEL AVIV
Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet


 Sauter vers:   



Voir le sujet suivant
Voir le sujet précédent
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum